La mémoire

Mémoire et vieillissement normal

Vous oubliez souvent où sont rangées vos lunettes ? Vous avez de la difficulté à vous rappeler le nom d’un acteur vu à la télévision ? Il vous arrive plus souvent de chercher vos mots lorsque vous discuter avec vos amis ? En vieillissant, il est fréquent de constater ce genre d’oublis plutôt bénins. Pour la majorité, ces oublis ne progressent pas et n’ont pas d’impact significatif sur l’autonomie de la personne. Certains aspects de la mémoire se modifient avec l’âge. Ainsi, il arrive d’être un peu plus lent à retrouver les souvenirs et les informations et, souvent, un indice facilitera le rappel. Apprendre de nouvelles informations demandera plus d’efforts et se fera souvent mieux si on apprend à notre rythme dans un endroit où on ne sera pas trop souvent dérangé. Il faut cependant savoir que les personnes présentant un vieillissement normal demeurent capables d’apprendre et de se rappeler même s’ils utilisent parfois des indices ou un aide-mémoire.

Pour certains, cependant, les oublis évolueront et d’autres troubles cognitifs apparaîtront pour en venir à affecter l’autonomie de la personne. C’est alors que l’on portera un diagnostic de démence.

Si vous êtes inquiets de votre mémoire, discutez en avec votre médecin ou contactez nous pour en discuter.

 
Comment fonctionne la mémoire

Le mémoire fonctionne grâce à trois processus : l'encodage, la consolidation et la récupération.

L’encodage est le processus qui permet de former des traces dans la mémoire. Cette étape est grandement influencée par l'attention et la motivation. Par exemple, si vous êtes passionné par le film que vous regardez, il sera plus facile pour vous de le raconter qu’un film que vous avez regardé avec plus ou moins d’intérêt.
Par la suite, il faut que cette trace mnésique soit conservée dans la mémoire et c’est là le rôle du  processus de consolidation.  La consolidation permet de maintenir l'information à long terme et permet de faire des liens entre les différentes informations que nous avons en mémoire. Finalement, pour pouvoir aller chercher une information consolidée dans notre mémoire à long terme,  nous utilisons un processus de récupération. Ce
processus sera facilité par l’utilisation d’indice ou de stratégies.

Parmi ces trois processus, l'encodage et la récupération sont ceux les plus influencés par l’âge. Heureusement, il est possible d’apprendre diverses stratégies pour bien encoder ou récupérer l’information.

La mémoire est une fonction très complexe et maintenant on parle plutôt des mémoires car il existe différents systèmes de mémoire. En voici quelques exemples mais sachez qu’il y en a d’autres.

La mémoire épisodique contient des événements que nous avons vécus. Elle aide à se rappeler « ou » et « quand » ces événements ont eu lieu. C’est cette mémoire qui permet de se rappeler le souper d’anniversaire de votre ami le mois dernier au restaurant. Elle est plutôt sensible aux effets des maladies affectant le cerveau et au vieillissement. La mémoire sémantique est celle qui permet d’accumuler des connaissances générales comme notre vocabulaire ou les règles de grammaire. Cette mémoire résiste bien aux effets de l’âge et peut même s’améliorer avec le temps. La mémoire procédurale est responsable de l’acquisition de certaines habiletés motrices et cognitives. Par exemple, c’est elle qui vous permet de faire du vélo ou d’attacher vos souliers sans avoir besoin de vous rappeler à chaque fois comment le faire.  Cette mémoire demeure elle aussi bien préservée en général malgré le vieillissement. 
 
 

Les pertes de mémoire

Les pertes de mémoire peuvent être liées à plusieurs conditions psychologiques telles l’anxiété, la dépression et les troubles du sommeil ou bien médicales comme la maladie d’Alzheimer, la médication ou les troubles thyroïdiens. Il est important de distinguer entre les changements de la mémoire liés au vieillissement normal et ceux causés par une autre condition. Cette distinction permettra d’apporter le traitement le mieux adapté. 

Certaines pertes de mémoire sont réversibles, c'est-à-dire que l’on peut en traiter la cause. Par exemple, dans la dépression sévère ou dans l’abus d’alcool, le traitement de la condition amènera une amélioration totale ou partielle de la mémoire.

Par ailleurs, certaines pertes de mémoire sont irréversibles, c’est à dire qu’on ne peut récupérer la perte présentée au plan mnésique. C’est le cas pour la maladie d’Alzheimer où on ne peut que ralentir la progression de la maladie et de ses effets sur la mémoire. 

 

Les traitements

Actuellement, il n’y a aucun traitement qui permet d’arrêter ou de renverser les effets du vieillissement normal sur la mémoire. Par contre, on sait que demeurer actif intellectuellement, faire de l’activité physique régulièrement et être impliqué socialement sont tous des facteurs qui contribuent à minimiser les effets de l’âge sur la mémoire.

Pour les pertes de mémoire découlant de certaines conditions médicales ou psychologiques, plusieurs options de traitement sont disponibles. Il faut en déterminer la cause pour apporter le traitement approprié. Par exemple, les troubles mnésiques liés à la dépression pourront s’améliorer lorsque la dépression est traitée avec une médication, une thérapie ou une combinaison des deux. Pour les personnes souffrant d’un diagnostic de démence comme la maladie d’Alzheimer, il existe aussi des médicaments qui visent à ralentir ou arrêter temporairement les effets de la maladie sur la mémoire. La clinique de la mémoire, en collaboration avec votre médecin, peut faciliter les démarches pour obtenir cette médication.

Depuis quelques années, il existe différents produits sur le marché destinés à améliorer la mémoire ou les fonctions cognitives dont des livres et des jeux électroniques. Même si les indications sont claires à savoir que l’activité a généralement des effets postitifs, l’efficacité et le fondement scientifique de ces produits n’est pas toujours clairement démontrés. Il peut s’avérer judicieux d’obtenir des recommandations précises pour choisir le produit qui vous convient avant d’investir temps et argent sans savoir si le choix que vous faites est le bon.